19 novembre 2008

Coloré


Parler de tango bagarreur n'est pas assez ; j'irais jusqu'à dire que le tango et les milongas expriment directement quelque chose que les poètes ont souvent cherché à dire avec des mots : la conviction que le combat peut être une fête.

Jorge Luis Borges

3 commentaires:

Cupidon a dit…

Merci ! cela égaye ma grisaille bretonne !
En même temps, pas facile de trouver des meubles à la bonne taille quand t'habites là... Suis-je bête ! Tu vis dehors.....

La p'tite Grenouille a dit…

@ Cupidon : cela égaye aussi la grisaille des rues parallèles...
Pour les meubles, pétée de rire ! Je te jure, toi !

le crapaud a dit…

c'est une maison bleue adossee a coline.........MAXIME LE FORESTIER,si c'est la maison du bonheur meme a fort loyer j'suis preneur...FRANCIS LALANE