24 octobre 2007

A tête perdue

ton crâne
à terre
réserve
la part
au sol
face
à qui

ton âme
erre
sauve
la face
à terre
préserve
qui

ton corps
debout
s'entête
face
à part
taire
qui

7 commentaires:

hellohlala a dit…

Whouais ! ! ! j'adore.
Ca ouvre des idées. Et de plus, lu à haute voix, ça dépotte (cranaterre, façapart, ton amère...) :=)

De mon côté, le projet de portrait en mata-hari de banlieue, pfff... ça rame.

La p'tite Grenouille a dit…

@ hellohlala : si le portrait rame, faut laisser (re)poser...

hellohlala a dit…

C'est essentiellement un problème de longueur. Je n'arrive pas à faire court, qui est le format blog par excellence. Et installer une personnalité, un portrait -fidèle ou fiction, peu importe- demande de développer des échappées, laisser courir, intégrer un minimum de psychologie.
Voilà quoi.
Mais tu as raison, j'suis pas pressé.

La p'tite Grenouille a dit…

@ hello : tu n'arrives pas à faire court ! Tu me fais trop rire ;-) Des bises.

hellohlala a dit…

Si.

La p'tite Grenouille a dit…

Ah ah ah ah ! Peuchère !
Découvrir ça, comme ça, un dimanche matin grisailledouceureux, juste un "si". Ca donne le ton !
Je suis pétée de rire.

hellohlala a dit…

Trop fort : un Si donne le ton !
(Côa lyrique).