01 septembre 2007

Go !

Paris, août 2007 - LpG

13 commentaires:

hellohlala a dit…

whoua, mort de rire ! j'adore ce "go"...car-Es- que la bestiole stresse ? Note très speed, anyway !

hellohlala a dit…

Ellpégé, j'aime ton regard sélectif sur les choses, ce blog est minimaliste, partout où tu vas tu ne ramènes que des détails qui font mouche :=)

La p'tite Grenouille a dit…

@ hello : je ne sais pas faire les grands espaces, les longs discours, tout ça quoi ;-))

raoul des bois a dit…

Escargot Minutieux a dit:
slarp me demander mon avis avant de divulguer mon portrait sur la blogosphère...

La p'tite Grenouille a dit…

@ raoul : le droit à l'image, oui, oui, je connais... T'inquiète, il a laissé sa trace ;-)

pietra a dit…

et il va où comme ça ?

La p'tite Grenouille a dit…

@ pietra : Peut-être à B., rejoindre ses compères rats, cafards, puces et renard... C'est pour le casting de "Ratatouille 2" ;-))

raoul des bois a dit…

Voilà où il va…
cagouilles charantaises:

ingrédients pour 6 personnes: 72 escarGO!ts (p'tits gris), 1 oignon, 2 échalotes, 1 tête d'ail, une botte de persil, thum, laurier, 2 verres de vin blanc, 4 tomates fraîches, 4 cuillères à soupe de concentré de tomate, 300gr de chaire à saucisse.

préparation:
laver les escargots, les blanchir puis les égoutter.
Faire revenir oignon, ail, échalotes (le tout émincer), thym, laurier, ajouter la chair à saucisse, laisser cuire 2 à 3 minutes. Ajouter tomates, vin blanc,concentré de tomate, 2 verres d'eau, se, poivre persil (1/2 botte ciselée). Laisser cuire 5 minutes, puis ajouter les escarGO!ts. Remettre à cuire 30 à 40 minutes à couvert et en touillant le tout régulièrement avec une cuillère de bois.
Servir avec du riz basmati sauvage et 1/2 botte, ciselée plus grossièrement, de persil.

Mam a dit…

@ Raoul...
Pas poètique pour un sou ! Même plutôt dégueu à lire dans le détail ! Et forcément je pense qu'ils n'ont peut être pas été dégorgés avant d'être cuits et c'est pire encore !
Il faut inviter à goûter, mais pas raconter.

raoul des bois a dit…

@ Mam,
Transcender le gastéropode.
Oui, c'est bien joli, la poésie, tout ça, mais les vers, ça se cuisine à l'office aussi, avec ou sans thym.
D'une cocotte culottée peut émaner une certaine poésie, celle du ragoût.
De plus, l'escargot n'a jamais été litote, n'a point de pied, et son oeuvre n'est que bave…

La p'tite Grenouille a dit…

@ mam et Raoul : je n'aurais jamais pensé qu'un escargot puisse nous emmener jusque là...

raoul des bois a dit…

… l'escarGO!t est il donc la preuve vivante de l'existence de la broderie?

La p'tite Grenouille a dit…

@ raoul : tissage de liens en effet, on dirait ;-)